Tel +33 (0)7 84 03 82 47  Logo maya petit2 1    blamscoon@gmail.com  

Maladies génétiques MC

 

Logo maya petit2 1

 

INFORMATIONS SUR LES MALADIES GENETIQUES

(je fournis, à la vente de chaque loulou,  une fiche informations sur ces maladies)

 

Nos reproducteurs, mâles et femelles, sont testés sains et non porteurs de ces maladies,

les photocopies des analyses sont fournies lors d'une vente.

 

 

Ls

 

Myocardiopathie hypertrophique (HCM) chez le Maine Coon

La myocardiopathie hypertrophique ou HCM en anglais pour Hypertrophic Cardio-Myopathy, est une maladie qui touche les chats sans pedigree ainsi que les chats de nombreuses races, dont le Maine Coon.

La HCM féline est une maladie de l’adulte et du jeune adulte. La majorité des chats est asymptomatique jusqu’au développement d’une insuffisance cardiaque congestive aiguë (arythmies, œdème pulmonaire, épanchement pleural, thrombose artérielle associée). L’origine de la maladie peut être congénitale, héréditaire ou bien acquise (une conséquence d’une autre maladie par exemple). Il existe une forme héréditaire de HCM chez le Maine Coon, qui se transmet sur le mode autosomique dominant à pénétrance incomplète. Un test génétique est disponible depuis plusieurs années et les données récoltées sur un grand nombre de chats testés génétiquement et par échocardiographie ont montré que :

Les chats porteurs d’une copie mutée du gène (dits hétérozygotes) sont à risque de développer la forme héréditaire de HCM due au gène MyBPC3. Ils transmettent la mutation statistiquement à 50% de leur descendance.

Les chats porteurs de deux copies mutées du gène (dits homozygotes mutés) sont à très fort risque de développer la forme héréditaire de HCM due à MyBPC3. Ils transmettent la mutation à 100% de leur descendance.

Les chats ne portant pas la mutation du gène MyBPC3 (dits homozygotes sauvages ou homozygotes sains) ne développeront pas la forme héréditaire de HCM liée à la mutation du gène MyBPC3. Ils ne transmettent pas la mutation.

En conséquence, il est recommandé de faire tester génétiquement et échographier tous les Maine Coon, avant la mise à la reproduction.

Ls

Atrophie musculaire spinale (SMA) du Maine Coon

La SMA est une maladie neuromusculaire dont les premiers symptômes sont visibles chez les chatons dès 3 à 4 mois .Ces premiers symptômes sont une démarche anormale et des tremblements musculaires discrets, en particulier sur les membres postérieurs. Par la suite, une faiblesse musculaire apparaît, puis une amyotrophie (vers 4 à 5 mois d’âge). Après 4 à 8 mois de progression de la maladie, l’état du chat atteint peut se stabiliser. Malgré une amyotrophie marquée, certains chats

sont capables de se déplacer et peuvent vivre plusieurs années avec la maladie. A ce jour il n’existe aucun traitement curatif pour la SMA du Maine Coon.

Le dépistage peut être effectué par la réalisation d'un test ADN déterminant le statut du chat vis-à-vis du gène LIX1, c'est à dire un test qui identifie si le chat est porteur de deux allèles normaux (chat homozygote normal N/N), de deux allèles mutés (chaton atteint, homozygote muté LIX1/LIX1) ou d'un allèle normal et d’un allèle muté (chat hétérozygote porteur sain N/LIX1).

Il est recommandé de réaliser, pour chaque reproducteur Maine Coon, le test ADN qui ne se fait, comme tout test ADN, qu'une fois dans la vie du chat.

Un chat issu de deux parents déjà testés indemnes (non porteurs) n'a pas besoin d'être testé puisqu'il

n'a pu hériter de ses parents qu'un jeu de deux allèles normaux, à condition bien entendu d'être sûr de sa filiation.

Ls

Pyruvate Kinase (PK-def) chez le Maine Coon

La pyruvate kinase est une enzyme qui intervient dans le métabolisme de production d'énergie par dégradation des sucres dans les globules rouges. Si ces derniers manquent de PK, le métabolisme en souffrira et les globules rouges mourront par hémolyse, d'où une anémie chez le chat atteint. Cette anémie peut être plus ou moins grave, la durée de vie des chats atteints variant de un à treize ans car cette anémie est régénérative et peut donc apparaître de façon intermittente, avec des rémissions dans la maladie. Le diagnostic est affirmé par la réalisation d'un test ADN montrant le gène muté et permettant de tester le statut du chat, c'est à dire d'identifier s'il est porteur de deux gènes sains, de deux gènes défectueux ou d'un de chaque.

Un chat de génotype Aa, n'est pas non plus atteint par la PK-def, mais c'est un porteur sain ;

Un chat de génotype aa, sera atteint par la PK-def et c'est un chat homozygote.

Un chat de génotype AA, du point de vue phénotype n'a pas la PK-def, c'est un chat sain ;

Le chat Aa, porteur sain, n'aura jamais aucun symptôme, mais transmettra statistiquement la maladie à 50% de ses descendants. Il faut réaliser pour chaque reproducteur le test ADN qui ne se fait, comme tout test ADN, qu'une fois dans la vie du chat.

De même, un chat, fils de deux parents déjà testés indemnes n'a pas besoin d'être testé puisqu'il n'a pu hériter de ses parents qu'un jeu de deux gènes sains

 

CS du LOOF

Acc 1

Date de dernière mise à jour : 30/05/2022